Festival du Cinéma Chinois de Paris

   C'est cette année la salle Gaumont Opéra Capucines qui accueille du 22 septembre au 4 octobre la quatrième édition du Festival du Cinéma Chinois de Paris dont le programme s'annonce particulièrement riche et varié.

  Et ainsi tout d'abord proposé un panorama de la production actuelle de la Chine continentale :

  • Forever Enthralled, le dernier long-métrage de Chen Kaige avec Zhang Ziyi et Leon Lai dans le rôle du célèbre acteur de l'Opéra de Pékin
  • If You Are The One de Feng Xiaogang avec Shu Qi, Ge You et Alex Fong
  • Painted Skin de Gordon Chan, variation sur la nouvelle de Pu Songling avec Donnie Yen, Zhou Xun et Zhao Wei qui reçut le prix du meilleur film aux Hong Kong Film Awards
  • And The Spring Comes de Gu Changwei
  • Bird's Nest et Lala's Gun de Ning Jingwu
  • Old Fish de Gao Qunshu, le réalisateur de Tokyo Trial
 
Ganglamedo, première réalisation de Wei Dai
  • L'élève solitaire de Lin Fong
  • Erma's Wedding d'Han Wanfeng
  • Le Parfum du Riz de Bai Haibin
  • Lettre d'une inconnue de l'actrice Xu Jinglei avec Jiang Wen
  • Good Man de Liu Xing
  • Postman in Shangri-La de Yu Zhong
  • Mon beau pays du kazakh Gao Feng
  • Seventeen de Ji Cheng avec Joan Chen
  • One hundred yuan de Wang Ping, réalisateur d'Un père à Pékin

  Le festival invite ensuite ses spectateurs à (re)découvrir six films d'archives, rarement projetés et mettant en scène la célèbre actrice chinoise Hu Dié, plus connue sous le nom de Buttefly Wu : Amours prédestinés, Le marché de la tendresse, Soeurs jumelles, Destins de femmes, Le fard et les larmes et Rêves de printemps.

  La première partie de certains films ainsi que des projections spéciales sont également l'occasion de replonger en enfance en compagnie des artistes du Studio d'Art de Shanghaï dont pas moins de cinq films d'animations sont présentés : La flûte du bouvier, Le grelot du faon, San Mao, seul dans la vie, Le roi des singes démasque la sorcière ainsi que L'enfant prodige.

  Ce sont enfin trois documentaires qui sont projetés : Rêves de singe, à propos du même célèbre studio,  L'art de Fan Zeng, fameux peintre chinois et Minsk, qui narre la transformation par des hommes d'affaires chinois d'un porte-avions soviétique en parc d'attractions.

  Sachez pour finir qu'il est prévu que réalisateurs, acteurs et critiques participent à des tables rondes et à des rencontres avec le public. Pour savoir lesquels et vous renseigner sur les horaires, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.festivalducinemachinoisdeparis.com/